Chronique de Janvier à Mars 2018

JANVIER

épiphanie au monastere sainte françoise

Le 7 – Dimanche de l’Epiphanie – Pour clore le temps de Noël, nous mangeons les galettes salle de communauté. Nous avions tiré le nom d’une soeur le jour de Noël et nous devions pour ce soir-là préparer une carte sur laquelle nous écrivions des qualités que nous apprécions chez la soeur. Nous avons partagé ensemble ces trésors tout au long de la soirée ce qui nous a fait du bien.

Sortie des soeurs à CallevilleLe 15  – Nous fêtons pour la dernière fois Mère Marie-Placide en tant que Prieure. Nous allons visiter la belle petite église de Calleville, nouvellement restaurée. Nous recevons un accueil chaleureux.

SOEUR HANNA

Le 17 janvier – Soeur Hanna fait un aller-retour pour voir soeur Joseph-Marie. Nous sommes heureuses de la retrouver en communauté même brièvement. 

Du 18 au 25 – Semaine de prière pour l’unité des chrétiens que nous ouvrons ici avec la communauté de nos frères qui se déplace pour l’occasion. Nous la clôturerons ensemble à l’abbaye, avec la participation dans les deux cas de réformés de la région ainsi que de quelques chrétiens d’autres Eglises.

Lundi 29 – Nous fêtons les 75 ans de Mère Marie Placide. Beaucoup de nos amis lui manifestent leur amitié. C’est pour nous l’occasion de lui témoigner notre reconnaissance pour les 28 ans de priorat durant lesquels elle nous a maintenues dans l’unité. 
Ce même jour, la communauté procède à l’élection de la nouvelle prieure en présence du Père Paul-Emmanuel, Abbé du Bec qui représente l’abbé général de notre congrégation bénédictine, assisté de père Charles, Abbé d’Abu Gosh. C’est soeur Marielle qui est élue et conduite à sa place de Prieure au chapitre. 
Mardi 30 – Nous allons à l’abbaye pour la messe de ce jour : notre nouvelle prieure est présentée à la communauté de nos frères. Puis, les deux communautés étant entrées dans l’église abbatiale pour l’eucharistie, Mère Marielle reçoit des mains du Père Abbé la croix pectorale, insigne de sa mission parmi nous. 

(cliquez sur la photo pour voir le diaporama)

FEVRIER

le 3 – Réouverture de notre accueil traditionnellement fermé en janvier pour les nettoyages et travaux d’entretien. Cette année, les salles à manger d’hôtellerie Saint-Serge et Saint-Maroun ainsi que l’oratoire Saint-Séraphin ont retrouvé de la clarté grâce à un bon coup de peinture et de nouvelles fenêtres : c’est lumineux !

le 8 – Nos oblats Pamela et Gerald Snare arrivent des Etats-Unis pour un temps sabbatique d’environ trois mois. Ils logeront dans la petite maison qui sert à nos familles. Durant ce séjour, Pamela a l’occasion de faire les pèlerinages sur les pas de son père qui a débarqué en juillet 1944. Il faisait partie du 35ème régiment d’infanterie, dans le service médical. Quelques échos dans un article de la presse locale : https://www.lamanchelibre.fr/actualite-499107-une-visite-emouvante-pour-pamela-snare

17 – Arrivée de Mère Marie Baptiste, prieure d’Abu Gosh pour la réunion des Amis d’Abu-Gosh. Elle prend chez nous un petit temps de repos d’une semaine avant de continuer chez une de ses soeurs. Nous apprécions beaucoup ce passage tout simple et fraternel. 

21 – Claire, tante de soeur Anne-Cécile, vient nous dire au-revoir. Elle venait chaque semaine aider soeur Anne-Claire à la roberie depuis sa retraite. Elle part pour la Bretagne pour être plus près de sa fille et de ses enfants. Merci pour son aide efficace et fidèle ! 

27 – La nouvelle voiture qui remplace notre vieille mais bien utile Kangoo est arrivée : une Dacia de modèle Dokker, très semblable. Elle est bénie sur le parking et conduira nos anciennes – et d’autres – aux offices à l’abbaye, tout en faisant le reste du temps des allées et venues plus terrestres et utilitaires.

MARS

le 1er – Soeur Marie-Joseph, d’Abu Gosh, nous arrive pour un temps indéterminé. Sa maman âgée, en maison de retraite près du Havre, ne va pas bien… Survivante du bombardement de Cherbourg en 1944, elle avait gardé jusqu’à très récemment un dynamisme impressionnant pour une nonagénaire. Prête à partir maintenant, elle attend l’heure de la Rencontre et la désire.

le 8-9 – Père Jean-Pierre Longeat, ancien Abbé de Ligugé, passe deux jours au monastère pour nous aider à plus d’intériorité et à un dialogue fraternel paisible. Ces trois rencontres avec lui nous apportent beaucoup. 

9 – Fête de sainte Françoise Romaine, fondatrice de notre forme de vie bénédictine au XVe siècle. C’est elle qui inaugure cette alliance avec une communauté masculine telle que nous la vivons aujourd’hui entre nos monastères.

Les 10-11 mars, une chorale de la Rochelle vient passer un week-end de répétition chez nous. A cette occasion, nous avons la joie d’entendre quelques pièces de leur répertoire aux offices tant ici qu’ à l’abbaye.

Le 11 mars, dimanche de Laetere (4ème dimanche de Carême), soeur Joëlle-Marie célèbre ses 40 ans de profession. Occasion de lui manifester notre affection au cours de la réunion de communauté du soir.

Le 20 mars, Père Abbé nous invite à une journée avec la sociologue Danièle Hervieu-Léger, autour de son livre « Le Temps des moines » que nos deux communautés ont entendu au réfectoire. C’est une occasion pour nous d’échanger sur l’avenir de la vie monastique, à partir de l’étude sociologique poussée qu’elle a fait…https://www.puf.com/content/Le_temps_des_moines

Au mois de mars, nous recevons plusieurs groupes de jeunes pour se préparer à des sacrements – profession de foi, confirmation – ou pour réviser leurs examens.

La famille de soeur Anne-Claire vient fêter Pâques avec nous et les deux aînées – Marie-Astrid et Alix aident à la cuisine comme elles en ont l’habitude : elles nous préparent des beaux gâteaux pour Pâques.