Chronique de janvier à mars 2016

monastere sainte francoise romaine

JANVIER

le 3 – Epiphanie. Nous vivons avec joie cette dernière grande fête du temps de Noël avec ses liturgies solennelles si marquées par la lumière et ce temps d’Alliance qui s’ouvre devant nous avec l’année nouvelle. Nous fermons l’accueil comme chaque année pour un peu moins d’un mois pour les travaux, nettoyages, etc…, qui s’imposent dans les locaux destinés à nos hôtes.

du 9 au 13 – Passage chez nous pour ces quelques jours de Mère Marie-Baptiste, prieure d’Abu Gosh, qui nous donne un petit aperçu de la vie de nos sœurs en Terre sainte : c’est toujours très fraternel.

du 15 au 17 – Elle est suivie par sœur Marie-Madeleine d’Abu Gosh qui vient en France pour participer à une session de chant grégorien à l’abbaye d’En Calcat avec sœur Marie-Bénédicte.

le 28 – Notre famille d’immigrants reçue chez nous depuis plus d’un mois nous quitte pour habiter à Evreux, dans un appartement mis à sa disposition. C’est une nouvelle étape dans leur insertion en France et leur passage dans une maison destinée à nos hôtes leur aura fait connaître des relations bien utiles pour eux. Nous avions fait connaissance et bien sympathisé : nous les regardons partir en espérant avec eux.

le 30 – Arrivée de sœur Maryvonne, d’Abu Gosh, venue visiter sa famille et prendre part aux petites festivités organisées pour elle et sœur Joseph Marie pour leurs cinquante ans de profession le 2 février.

sœur Maryvonne
Soeur Maryvonne
Sœur Joseph Marie
Sœur Joseph Marie

 

FEVRIER

le 2 – Ces liturgies si parlantes de la Présentation du Seigneur au Temple se déroulent dans la simplicité avec la fête familiale du jubilé de nos deux sœurs.

Pour la clôture de l’année de la vie consacrée, le 7, une rencontre était organisée à l’abbaye avec tous les religieux du Diocèse, notre Evêque et Mgr Pascal Roland qui nous a donné une parole d’Espérance sur l’importance de la vie consacrée dans l’Eglise.
 Conférence Mrg Roland

le 8 – Nos Frères viennent célébrer les premières Vêpres de Sainte Scholastique avec nous et rentrent à l’abbaye après dîner, selon la tradition.

Frère Vianney n’a pas pu attendre cette fête qu’il aimait et qui était son anniversaire car il a rejoint le Seigneur la veille, après une longue lutte contre son cancer, et notre réunion joyeuse est empreinte de gravité.

le 10 – Mercredi des cendres : nous vivons avec nos frères à l’abbaye la liturgie d’entrée en carême.

le 11 – Les obsèques de frère Vianney rassemblent de nouveau les deux communautés alors que, du côté des sœurs, nous sommes très inquiètes au sujet de notre doyenne, mère Marie Françoise, que nous avons dû confier depuis 3 ans à une maison médicalisée proche du monastère où nous allons la voir régulièrement. Elle a toute sa tête à près de 98 ans et vit dans une prière continuelle. Dans les jours suivants, elle va tout doucement remonter une partie de la pente, mais de façon précaire.

le 15 – Soeur Antoinette va, jusqu’au 18, suivre à Evreux une session d’informatique organisée par le diocèse pour les prêtres et religieux.

le 16 – Notre oblate, Agnès Cornuau vient aider les sœurs pour le chant pour 3 jours également. Sa compétence d’orthophoniste fait merveille.

le 19 – Mère Prieure, qui revient d’une rencontre de la CIB ( Communion Internationale des Bénédictines ) nous donne des nouvelles des communautés bénédictines francophones qui y étaient représentées.

Sœur Marie Reine
Sœur Marie Reine

le 26 – Sœur Marie Reine, que sœur Anne Véronique a connue au Togo comme responsable de guides et qui est maintenant Supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de saint Augustin passe au monastère avec deux de ses sœurs et nous parle de leur vie et de leurs projets avec animation et gentillesse joyeuse.

Découvrir le site d’édition : http://www.st-augustin.ch/

le 29 – Opération de sœur Joseph Marie à Evreux. Tout se passe bien et sans découvertes supplémentaires. Mais elle est très fatiguée et va passer un temps en maison de repos avant de pouvoir affronter la chimiothérapie.


MARS

Sœur Maya, Prieure de Chalais
Sœur Maya

le 3 – Mère Prieure, sœur Chantal et sœur Marie Madeleine partent pour Rome en pèlerinage « sur les pas de sainte Françoise » dès l’aurore. Elles nous reviendront le 11. Tandis qu’arrive dans la journée Sœur Maya, Prieure de Chalais, monastère dominicain en Isère qui vient passer quelques jours à la fin de son mandat en attendant le chapitre d’élection de celle qui lui succèdera. Elle nous quittera donc le 8 après un séjour très sympathique et un partage fort intéressant le dernier jour.

le 7 – Décès de Mère Marie Françoise, veillée ou visitée par la plupart d’entre nous dans ses derniers jours, ainsi que par une amie du monastère accourue de Genève à l’annonce de son déclin et qui a été d’un grand réconfort pour elle. Ses demandes, pour la liturgie de ses obsèques pourraient se résumer en paix, joie et simplicité. Elle a laissé derrière elle, dans sa maison de retraite, un puissant témoignage de foi, de joie et de sérénité après un parcours de presque 75 ans de vie monastique commencée pendant la dernière guerre, et les épreuves ne lui ont pas manqué.  -> Télécharger le faire-part

le 11 – Obsèques de Mère Marie Françoise, les sœurs de Rome étant rentrées dans la nuit. De nouveau, les deux communautés se rassemblent pour la liturgie à l’église abbatiale, puis au petit cimetière monastique au creux de la vallée du Bec où le soleil de fin d’hiver nous transmet le sourire bienveillant de notre sœur qui attendait tant cette grande Rencontre avec son Seigneur.

du 15 au 16 – Marguerite Léna, de la Communauté st François Xavier, vient nous faire, à l’abbaye, une petite session de deux jours sur la Vie consacrée :

 

« La vie consacrée dit quelque chose d’intelligible … elle est un signe qu’il faut déchiffrer,          qui indique sans contraindre….

Elle n’est pas de l’ordre de l’efficacité mais de la gratuité : croire à sa fécondité !

Un signe s’annonce mais ne se crie pas…

Les consacrés sont des creuseurs de puits : ils rendent visible l’Invisible

 

La vie consacrée met l’accent sur la joie

Dieu suffit à remplir un cœur : là où il y a de la joie, l’homme est réussi »

 

Et elle nous a invitées à

«  regarder le passé avec reconnaissance,

       vivre le présent avec passion,

       embrasser l’avenir avec Espérance »

 

le 20 – Avec le dimanche des Rameaux, sa grande procession et sa lecture de la Passion, nous entrons dans la Semaine sainte, en route pour le passage vers Pâques.

le 21 – Une paraliturgie de réconciliation nous réunit au monastère pour approfondir cette entrée dans la Pâque du Christ, et nous vivifier dans notre vie fraternelle.

le 23 – Joie du retour de sœur Joseph Marie au monastère, après la maison de repos et avant la thérapie. Nous essayons d’obtenir de son zèle … qu’elle continue à se reposer !

cierge-pascal-2016du 24 au 29 – Les liturgies des Jeudi, Vendredi et Samedi saints se déroulent toutes à l’abbaye avec nos deux communautés, ainsi que la Vigile pascale. Nous ne retrouvons les Laudes chez nous que le dimanche de Pâques.

Ces temps très forts nous marquent toujours beaucoup et nous renouvellent dans notre foi.