Chronique octobre à décembre 2014

Concert de violon et orgue , Natacha Triadou

5-octobre-concert-Natacha-Triadou-(1)Le lendemain de la saint François d’Assise, notre amie violoniste Natacha Triadou vientdonner un sublime concert spirituel à l’abbaye. Sœur Hanna l’accompagne à l’orgue. Sœur Antoinette et sœur Anne-Claire lisent des textes de saint François entre les pièces. Moment de grâce partagé avec deux cents personnes venues pour l’occasion.

Thelma Daoud
Thelma Daoud

Le même jour, après les vêpres, Thelma Daoud, amie libanaise de longue date, nous fait la joie d’un passage rapide, avec son mari et des amis installés en France. Ils nous partagent leur inquiétude pour leur pays, dépassé par l’afflux de réfugiés, et nous apprennent que leurs enfants ont choisi de quitter le Liban

Les 19 et 20 octobre, sœur Joseph-Marie et sœur Marie de Magdala se rendent aux Bernardins, pour un colloque « La Promesse de génération en génération » sur  Jean-Marie Lustiger. De fait, son livre – La Promesse – reprend une retraite prêchée dans nos murs par le père Lustiger en janvier 1979.

Le 23 octobre – Grande journée au Mesnil-Saint-Loup, pour les 150 ans du monastère Notre-Dame de la-Sainte-Espérance : une bonne moitié de la Communauté fait la route dans la journée – 600 km aller-retour tout de même ! – et retrouve nos frères et sœurs du Mesnil. Plusieurs frères et sœurs d’Abu-Gosh, Rostrevor, de Maylis, de Moustier-en-Fagne, de Faremoutiers nous rejoignent sous la présidence de notre Père Abbé Général : superbe journée de communion et d’action de grâces. Nulle ne pense à sa fatigue !

La veille, nos frères ont bien chanté Vêpres avec nous au Monastère comme de coutume ; mais exceptionnellement pour une fête de la Ste Espérance, fête de notre Père Abbé, ils ne sont pas restés dîner, étant donné l’heure matinale du départ !

Le 25 octobre, les « jeunes consacrés » des trois diocèses de Haute Normandie se réunissent pour une journée de recollection chez les sœurs salésiennes à Bernay. Le thème retenu cette fois est l’Eucharistie, présentée à deux voix d’après saint François de Sales et sainte Françoise Romaine. Sœur Anne Cécile est des leurs.

Sr Irène-Marie part pour Thibermont, chez les sœurs augustines. Un problème de santé l’y retient plus longtemps que prévu.

Soeur Marie-Madeleine et soeur Marie-Bénédicte
Soeur Marie-Madeleine D’Abu Gosh et soeur Marie-Bénédicte

Nous avons la joie d’accueillir sœur Marie Madeleine d’Abu Gosh pour un court séjour parmi nous, à l’occasion d’une session de grégorien à l’abbaye de Solesmes, où elle se rend avec sœur Marie-Bénédicte, du 13 au 18 novembre.

Pendant ce temps, comme chaque année maintenant, nous recevons deux grands groupes d’étudiantes japonaises – qui viennent découvrir et la France, et le Bec Hellouin ! – car elles sont amenées par une amie de nos deux communautés, qui leur enseigne la musique. Leur visite se termine toujours à l’oratoire, par une magnifique interprétation d’un chant à la Vierge.

Le 30 novembre, le 1er dimanche de l’Avent, c’est l’ouverture de l’année de la vie consacrée à la cathédrale d’Evreux : Mère Prieure participe à la célébration avec sœur Anne Véronique.

Par sœur Emmanuel, nous faisons connaissance d’Isabella Montersino. Elle vient nous présenter sa mission au sein de l’ « Evangile au Quotidien ». Ce site a été fondé par des laïcs pour diffuser quotidiennement par internet les textes de la liturgie du jour. Il est déjà disponible dans une vingtaine de langues et les traductions en russe et en chinois sont en projet ! C’est une belle œuvre de nouvelle évangélisation. >>http://levangileauquotidien.org/M/FR/

Sœur Emmanuel nous quitte le lendemain, pour aller soutenir sa thèse de doctorat à Strasbourg, sur Julienne de Norwich, qu’elle nous avait fait découvrir pendant deux jours de session passionnante.

Jubile-soeur-Sarah-2
Jubilé de Soeur Sarah

Le 1er Dimanche de l’Avent , une soirée festive nous réunit autour de sœur Sarah, à l’occasion de ses 25 ans de profession.

Le travail ne manque pas à la ciergerie, et deux soirées sont consacrées, salle de communauté, à emballer et mettre en paquets les commandes qui se succèdent : « il ne manque que le tapis roulant ! » s’exclame une sœur, subjuguée devant l’efficacité de l’organisation.

Nous nous sommes inquiétées pour sœur Marie-Patrick qui a subi une intervention délicate. Heureusement, tout s’est bien passé. En ce moment, elle est en convalescence hors du monastère, dans une maison tenue par des religieuses. Lieu favorisant par son calme un repos réparateur où ses forces se refont. Mais elle doit exercer sa patience.

De retour du rassemblement de la C.O.R.R.E.F. à Lourdes début novembre, Père Abbé vient nous faire une conférence très stimulante sur l’Espérance, vertu de foi, bien éloignée d’un vague espoir !

Nos amies Gisèle et Claire continuent leur aide à la couture… et ENFIN… nous sommes sans guimpe ! Mais, pour le moment, nous remettons la guimpe pour les offices à l’abbaye, puisque notre habit de chœur – notre ‘grand voile’ – n’a pas encore trouvé de remplaçant…

Moscou moscou-2Du 2 au 5 décembre, Mère Prieure a permis à sœur Hanna d’accepter une invitation faite par la fondation Boni arte à Moscou : autour d’un concert sur la mystique du grégorien donné à l’orgue de la cathédrale catholique et confié traditionnellement aux bénédictins. Elle a la grâce de rencontrer l’Eglise en Russie – un nouveau lien tissé par la communauté et qui nous vaudra une visite de Svetlana Panich, théologienne, bibliste orthodoxe, traductrice de La Promesse du cardinal Lustiger en Russe.

Sœur Pierrette, prieure de Grandchamp, avait dû annuler sa venue à la suite d’une grève de trains, mais sœur Anne Cécile y part douze jours en Décembre, tout à la fois se reposer et découvrir cette communauté qui nous est proche depuis sa fondation. Nous assurons la cuisine pendant ce temps.

Grand Champ, lac de Neufchatel
Grand Champ, lac de Neufchatel

Nous regardons un film bien intéressant que les sœurs de Nazareth nous ont prêté: Le fils de l’Autre sur le conflit israélo palestinien. Celui intitulé l’Apôtre nous sera donné à Noël … et attend encore ses spectatrices !

sapinLa période de Noël arrive – avec les antiennes « O » que nous affectionnons. Régis, notre nouveau salarié, nous apporte une superbe tête de sapin, qui trônera salle Herluin ; les novices le décorent magnifiquement. Et oui, joie : elles sont deux, car Catherine, une de nos oblates, vient de rejoindre sœur Elie, en entrant au postulat pour les premières vêpres du 8 décembre ! Mère prieure dispose les cadeaux reçus par la communauté au pied du sapin, et le jour de Noël, après le déjeuner, nous aimons ouvrir les cadeaux ensemble, et échanger sur les donateurs : c’est un moment très convivial, rempli d’action de grâces pour toutes les bontés qui nous sont faites, et qui sont tellement stimulantes : « on » compte sur le sérieux de notre vie de prière !

entrée-postulat-Catherine-André-(2)
Entrée au postulat de Catherine André

 

entrée-postulat-Catherine-André-(3)

Quant à nous, le cadeau que nous offrons assez largement est la traduction de la Règle de Saint Benoît faite par Mère Marie-Pascal. Nous venons, en effet, de la faire rééditer aux Editions Parole et Silence.

crècheDes crèches apparaissent à tous les étages : des santons de Provence salle de communauté, une crèche créole, une crèche du Rwanda et une de Palestine, une de « la ronde des Couleurs » et une en cire, de notre atelier…. Chacune a son histoire, et cette créativité en tous les lieux possibles – sauf à l’oratoire, où Marie reste seule avec son Fils – nous ramène à adorer Celui qui s’est fait l’un de nous pour nous conduire à Lui.