Chronique octobre-décembre 2016

givre-monastereOCTOBRE

1er-2 – Ce week-end a lieu la réunion des Vierges consacrées des cinq diocèses de Normandie, heureuses de se retrouver de toute la région, pour un ressourcement rendu plus festif par le concert donné par l’une d’entre elles, Viviane Bruneau Chen, sur le thème de « Thérèse de Lisieux et Chopin » : textes de Thérèse accompagnés au piano par des morceaux de Chopin.

3 – Nous célébrons les 60 ans de sœur Antoinette avec, entre autres festivités fraternelles, la projection d’un intéressant DVD sur Prague… en l’honneur de son ascendance partiellement slovaque ! (Nous n’avions rien trouvé de ce genre sur Bratislava).

8–9 – Nous recevons un groupe très vivant et sympathique de parents de prêtres, religieux et religieuses de Rouen ; soeur Sarah leur fait découvrir sainte Françoise romaine.

10 – Retour de notre sœur Joseph Marie d’Evreux : chimio et examens sont terminés, ouf ! Reste à récupérer la fatigue accumulée depuis l’opération… et même avant ! Nous sommes toutes dans la joie.

11–23 – Sœur Emmanuel est à Rostrevor, en Irlande du Nord, au monastère de la Sainte Croix où les frères reçoivent tous les participants de la session 2016 de « One in Christ ».

p-laudrun14–21 – Retraite de communauté, prêchée par le Frère Henri Laudrin, franciscain qui nous ramène avec grande simplicité à la fraîcheur des sources de l’Evangile.

24–25 – Fête de père Abbé, légèrement reportée puisque le 23 est un dimanche. Comme c’est la tradition, après les vœux qui lui sont présentés par notre convalescente, sœur Joseph Marie, nous recevons la communauté des frères pour les vêpres et le dîner, sans oublier une tisane-papotage fraternelle avant les Complies et leur retour « at home ».

27 – Sœur Emmanuel nous partage la session de « One in Christ », fort intéressante, la veille de son départ pour notre petit monastère du Mesnil Saint Loup, parce que les sœurs lui ont demandé de venir les aider. Elle y part dès le lendemain en compagnie de sœur Grégoire Marie qui est venue la chercher.

31 – Nous fêtons comme chaque année l’anniversaire de la dédicace de l’église abbatiale du Bec au seuil de la Toussaint. Que de réhabilitations depuis le retour des moines en 1948 ! Et l’ouverture du logis abbatial au public se profile maintenant …

NOVEMBRE

1er – Célébration de la Toussaint avec ses belles liturgies à l’abbaye avec nos deux communautés.

Sœur Marie-Gabriel au monastère sainte francoise

Le passage de quelques jours parmi nous de sœur Marie Gabriel de Keur Guilaye, au Sénégal, s’achève. Elle reviendra passer quelque temps au moment des fêtes de Noël – Epiphanie.

2 – Rencontre avec une de nos hôtes, Anne-Claire, violoncelliste et… clown pour les enfants – en particulier ceux qui sont malades. C’est une jeune femme aux talents multiples et qui cherche à orienter sa vie avec le plus de justesse possible dans l’esprit de l’Evangile : elle est vraiment une interpellation pour nous.

Anne-Claire, violocelliste et clown au monastere sainte francoise

 

3 – Journée de « désert » mensuelle : possibilité de repos, changement de rythme, repas en self-service, pas d’accueil ce jour-là. Bien sûr, la messe et les Vêpres restent inchangées et le nécessaire assuré. Cela fait une halte bienvenue pour toutes.

4 – Réunion de communauté autour de quatre amies anglicanes familières de notre hôtellerie depuis des années : Jennifer Llewellin, Esther De Waal, Patsy Woods et Ann Rees, et nous échangeons des nouvelles dans une détente amicale et toute simple.

la-sourceFin novembre- début décembre – des travaux de dragage et de réfection des bords du bassin ont rendu notre source, au bas du jardin, toute claire et chantante, car l’eau y circule beaucoup plus librement.

14 – Nous apprenons avec joie et soulagement que notre sœur Joseph Marie est « en rémission définitive » de son cancer, après moult examens pour s’en assurer.

22 – Conséquence logique, nous recevons un message de Mère Marie Baptiste d’Abu Gosh : sœur Joseph y est invitée pour un séjour d’un mois ; ce cadeau pour ses cinquante ans de vie monastique, prévu l’année dernière, avait été annulé par son opération. Elle en est tout heureuse, et nous avec elle.

26-27 – Un samedi et un dimanche sans téléphone (même intérieur) : le standard téléphonique du monastère ne pourra être réparé que lundi matin … C’est le grand silence, malgré un nombre d’hôtes pas du tout minime, mais qui vit sa vie tranquillement comme il y a un siècle : étonnante expérience ! Une fuite d’eau, et une panne de chauffage s’ ajoutent ce même dimanche…

Père Verrier au monastere sainte francoise romaine

30- Nous recevons pour la messe, le déjeuner et un moment d’échanges, le Père Verrier, neveu d’une de nos anciennes et ancien vicaire général de Blois. Intarissable et fort intéressant. Très sympathique aussi.

 

 

DECEMBRE

8 – Retour de Khana, notre étudiante japonaise qui est allée passer quelques jours en Ecosse et revient par le chemin des écoliers (visite de Paris avec un souvenir inoubliable de la Sainte Chapelle) avec son amie du même âge, Chikako qui reste ici avec elle quelques jours avant de rentrer au Japon.

Frère Samuel au Monastere des bénédictines du Bec5 – Frère Samuel, de la communauté de Saint Benoît Labre vient célébrer la messe, prendre le repas et partager un moment avec nous sur ses activités dans le diocèse, et en particulier sa mission d’aumônier de prison. Il nous partage un texte fort et interpellant, écrit par un détenu d’Evreux. -> lire le texte

10 – Visite de la famille Youssef, la famille égyptienne que nous avions hébergée l’année dernière, et qui est convoquée pour décision administrative sur son dossier : vont-ils pouvoir ou non rester en France ? Ils demandent notre prière.

19 – Rencontre à l’abbaye chez nos frères pour offrir les vœux au Père Abbé, avant de célébrer les vêpres de « O radix Jesse », une des grandes antiennes de magnificat qui précède Noël. C’est toujours un moment de retrouvailles joyeuses et fraternelles.

 

foret monastereVers le 20, le thermomètre reste en dessous de zéro pendant trois jours. Le bois et toute la nature se couvrent d’un givre qui augmente et transforme en dentelle blanche et brillante toute la végétation : c’est splendide !

Sœur Praxède, bénédictine du monastère sainte francoise22 – Après une nouvelle chute, sans gravité, notre sœur Praxède, maintenant notre doyenne, devra utiliser un fauteuil roulant pour les déplacements « appréciables » en dehors de chez elle : elle n’apprécie pas du tout !

le 27 – Sœur Marie-Gabriel revient, heureuse de passer avec nous les quelques jours qui lui restent avant son retour à Keur Guilaye. Elle nous quitte après une petite séance de « marché africain » devant la crèche de la salle de communauté : peut-être faudrait-il ajouter aux santons provençaux quelques personnages typiques du Sénégal, à côté du pistachier ou de la marchande de poissons ?

24-25 – Noël vient nous remettre devant son mystère immense et réveiller en chacune le cœur d’enfant qui sommeillait pour qu’il s’émerveille encore : splendeur des liturgies, rencontres fraternelles qui vont s’étager jusqu’à l’Epiphanie en passant par le Nouvel An :

Marie, mère de Dieu !… et la paix à construire… et à accueillir.creche du magasin du monastere