Chronique de juillet à septembre 2015

 

Moutons qui pâturent au monastère sainte Françoise

JUILLET 2015

Le 3, sœur Anne Cécile part à Taizé pour une session des jeunes religieux et passe par notre monastère du Mesnil Saint Loup pour se joindre à Sœur Marie Raphaël et s’y rendre avec elle. Elles en reviendront ravies, chacune en son monastère.

60-ans-Sr-Marie-BenedicteLe 6, le noviciat, avec la complicité de la communauté, organise une séance récréative en l’honneur des soixante ans de Sœur Marie Bénédicte qui entre en ce jour dans la catégorie des « Mamies » (du moins c’est ce qu’elles disent avec grand sérieux). Nous rions beaucoup, ce qui fait grand bien à toutes.
Le 9, Père Michel Daubanes, vicaire général, célèbre notre eucharistie, et nous tient au courant de la vitalité de notre diocèse
Dès le vendredi 10, pour les premières Vêpres, puis tout le samedi, nous fêtons Saint Benoît solennellement, avec offices à l’abbaye en commun avec nos frères : c’est toujours une bien belle célébration.

Mère prieure, 25 ans de priorat
Mère prieure, 25 ans de priorat

Mère prieure, 25 ans de priorat

Le lundi 20, nous commémorons par une journée festive l’anniversaire de l’élection de notre Mère Prieure. Du sérieux : offices sur mesure dont l’eucharistie à l’abbaye comme un dimanche. Et de la détente : une réunion de communauté qui évoque sous forme humoristique les petites et grandes réformes depuis 25 ans.
Le 31, retour de sœur Hanna d’une retraite faite dans la communauté de Bose, en Italie au moment de la canicule. Elle en revient très heureuse et affermie.

 

 

AOÛT 2015

Le 6, nous célébrons avec joie comme chaque année cette fête qui nous est chère, tant pour elle-même que pour les nombreux anniversaires de l’histoire de nos deux communautés.
Le 8, notre oblate Agnès Cornuau nous partage une nouvelle partie de son pèlerinage vers Compostelle. C’est toujours très riche et donne lieu à bien des échanges.
Le samedi 15, pour l’Assomption de la Vierge Marie, solennité de fondation pour nous et fête patronale de l’abbaye du Bec Hellouin, nous entrons dans la fête par une vigile eucharistique à l’abbaye.
Le 19, fête de Saint Bernard Tolomei, fondateur au XIVe siècle de notre congrégation bénédictine du Mont Olivet.
Les 21 – 22, court passage de sœur Grégoire Marie, supérieure du petit monastère champenois du Mesnil Saint Loup : temps de retrouvailles bien rapides mais dont nous saisissons l’occasion avec bonheur

Fête de la saint Herlouin
Fête de la saint Herlouin
Fête de la saint Herlouin, encensement des fidèles
Encensement des fidèles

26 – Fête de Saint Herluin, chevalier du temps de Guillaume le Conquérant, fondateur en 1034 de l’abbaye du Bec qui porte son nom : « Hellouin ». Nous aimons cette fête, mémoire toute simple de cet homme simple qui fut le guide spirituel de trois futurs archevêques de Cantorbéry – Lanfranc, Anselme et Thibaut – et pierre fondamentale de notre histoire.

En allant chez l'archvêque O Canterbury
En allant chez l’Archvêque

Du 27 au 29, Père Abbé, Mère Prieure, sœur Chantal, sœur Marie Bénédicte et frère David Joseph, font une courte visite à Cantorbéry dans la ligne des engagements qui nous lient au chapitre. Ils sont logés près de la cathédrale, reçus pour un entretien par l’

L'archevèque Justin Welby et son épouse
L’archevèque Justin Welby et son épouse

archevêque Justin Welby, et rencontrent nos amis Canon Clare, Bishop Richard et Jennifer Llewellin qui séjournent régulièrement dans notre monastère. Cette chaleureuse amitié, fidèle et simple, nous est bien précieuse et c’est une joie pour nous d’y répondre.
Grâce à l’hospitalité de nos amis, sœur Marie Bénédicte prolonge son séjour jusqu’au 4 septembre ; elle peut ainsi partager Matins et Evensong à la cathédrale et également visiter nos sœurs de West Malling et de Minster .

SEPTEMBRE 2015

Dès le 1er septembre, nous voyons partir sœur Anne Cécile qui prend l’avion le lendemain pour Montréal où elle va suivre un parcours de formation de l’ « IFHIM » en sciences humaines. Elle nous reviendra en juin prochain.

Les délégués de la CIB au monastère sainte Françoise Romaine
Les délégués de la CIB au monastère sainte Françoise Romaine
Les délégués de la CIB à l'oratoire du monastère sainte Françoise Romaine
Les délégués de la CIB à l’oratoire

Les 11 – 12 , nous recevons les déléguées de la CIB (Communio Internationalis Benedictarum), soit un peu plus de vingt abbesses arrivées du monde entier et une dizaine d’autres de la région ou de communautés plus proches, en France ou en Belgique, venues à leur rencontre .

Monseigneur Lalanne, représentant la Conférence des Evêques de France leur a fait une conférence sur l’actualité de l’Eglise en France que certaines d’entre nous ont pu suivre aussi et qui était très intéressante. Elles pourront visiter aussi le monastère, l’atelier de ciergerie et, le lendemain matin, avant la messe, l’abbaye. Elles repartent après le déjeuner pour poursuivre leur circuit de rencontre de nombreux monastères français.

les 50 ans de Sœur Hanna
les 50 ans de Sœur Hanna

Le 18, c’est au tour de soeur Hanna de franchir le demi siècle, avec évidemment un excellent gâteau maison, et quelques sketches appréciés de toutes.

Mère prieure et Mère Marie-Baptiste d'Abu-Gosh
Mère prieure et Mère Marie-Baptiste d’Abu-Gosh

Les 19-20, plusieurs de nos oblates sont au monastère pour un temps de retraite, avec le père de Bruchard – lui même oblat d’Abu Gosh – qui les entretient du Kadish au Notre Père.
Du 20 au 22, Jean Michel Dieuaide revient nous faire travailler le chant, et nous encourage agréablement, car il est très heureux du résultat du « recto tono » à Laudes, que nous venons d’adopter pour la première partie de l’office.
Au niveau du diocèse, un cycle de formation permanente recommence pour les laïcs : « l’école des ministères », hébergée chez nous. Elle s’ouvre avec le film de Thierry Bizot : « Qui a envie d’être aimé ?» à partir duquel démarre un échange entre les participants qui ne se connaissent pas encore.
Pour la communauté, ce sont et les cueillettes de pommes, abondantes cette année, et les « maxi » : soirées d’épluchages, qui commencent… . Les soirées d’emballage pour la ciergerie ne devraient pas tarder non plus, car les commandes ne manquent pas en cette période !

Le 27, nous avons la joie d’accueillir mère Marie Bernadette, de Cotignac, que nous amène soeur Maylis de Faremoutiers.

Le mois se termine par la St Michel que nous célébrons bien sûr à l’abbaye, avec nos frères, car cette fête est l’anniversaire de la reprise de la vie monastique au Bec en 1948.