Tous les trimestres, les soeurs normandes du bec hellouin donnent de leurs nouvelles. Prières, travail, fraternité rythment leur vie quotidienne.

Chronique octobre-décembre 2016

givre-monastereOCTOBRE

1er-2 – Ce week-end a lieu la réunion des Vierges consacrées des cinq diocèses de Normandie, heureuses de se retrouver de toute la région, pour un ressourcement rendu plus festif par le concert donné par l’une d’entre elles, Viviane Bruneau Chen, sur le thème de « Thérèse de Lisieux et Chopin » : textes de Thérèse accompagnés au piano par des morceaux de Chopin.

3 – Nous célébrons les 60 ans de sœur Antoinette avec, entre autres festivités fraternelles, la projection d’un intéressant DVD sur Prague… en l’honneur de son ascendance partiellement slovaque ! (Nous n’avions rien trouvé de ce genre sur Bratislava).

8–9 – Nous recevons un groupe très vivant et sympathique de parents de prêtres, religieux et religieuses de Rouen ; soeur Sarah leur fait découvrir sainte Françoise romaine.

10 – Retour de notre sœur Joseph Marie d’Evreux : chimio et examens sont terminés, ouf ! Reste à récupérer la fatigue accumulée depuis l’opération… et même avant ! Nous sommes toutes dans la joie. Lire la suite

Chronique Eté 2016

JUILLET

Les 1-2 Juillet, de retour d’Israël, Claude Mathilde est au monastère, avant de repartir pour Abu Gosh, où elle entrera au noviciat chez nos sœurs.

Pamela et son mari – nos oblats américains – accompagnés de la sœur de Gérald , Katherine
Pamela, Gérald et Katherine

Le 6, nous arrivent Pamela et son mari – nos oblats américains – accompagnés de la sœur de Gérald , Katherine. Ils passeront trois semaines de retraite au monastère.

Superbe surprise à l’abbaye pour la saint Benoit : nos frères ont lessivé les 20 fenêtres et portes- fenêtres de notre église actuelle, ancien réfectoire des mauristes : fenêtres à 52 petits carreaux chacune, soit tout de même plus de …1 000 petits carreaux  à astiquer !! Lire la suite

Chronique d’Avril à Juin 2016

AVRIL

le samedi 2 – Célébration de la Miséricorde

Comme proposé par Père Abbé Primat, les monastères sont appelés à franchir la « Porte Sainte », en communion avec la démarche de l’Eglise encouragée par notre Pape François.
La date choisie est le dimanche de la Miséricorde. Les communautés et les hôtes présents se réunissent devant la porte gothique dans le cloître ; là, père abbé fait une introduction, expliquant la démarche. Puis, la procession se met en marche, précédée du cierge pascal. Nous franchissons la porte avec le chant du répons :

Jésus, Porte du Royaume, qui entre par toi sera sauvé !

Lire la suite

Chronique de janvier à mars 2016

monastere sainte francoise romaine

JANVIER

le 3 – Epiphanie. Nous vivons avec joie cette dernière grande fête du temps de Noël avec ses liturgies solennelles si marquées par la lumière et ce temps d’Alliance qui s’ouvre devant nous avec l’année nouvelle. Nous fermons l’accueil comme chaque année pour un peu moins d’un mois pour les travaux, nettoyages, etc…, qui s’imposent dans les locaux destinés à nos hôtes. Lire la suite

Chronique de fin 2015

Le 5 Octobre, nous invitons aux Vêpres et à la réunion de Communauté Bishop Robert Atwell, Evêque anglican d’Exeter, en retraite à l’abbaye.

Soeur Christiane
Sœur Christiane Jouve

Du 15 au 17, Soeur Christiane Jouve, de Pomeyrol, nous fait la joie de séjourner parmi nous, à l’occasion d’une mission à Alençon.

Mardi 20, les Mylle viennent nous parler des migrants : ils ont été chargés par notre Evêque de la Pastorale des migrants sur le Diocèse. Lui est diacre, et tous deux étaient impliqués dans la pastorale de la santé, qui est bien structurée. Mais pour l’accueil des migrants, rien n’existait au plan diocésain. Ils ont donc mis sur pied tout un réseau de relations – souvent en partenariat avec l’Administration – pour répondre de manière durable à l’insertion de familles – et parfois de jeunes – arrivés dans notre département.
Peu après, nous sommes sollicitées pour accueillir en dépannage une famille copte égyptienne de 4 adultes, qui nous fait mesurer la détresse et l’angoisse de tous les chrétiens persécutés …
Mère prieure et nos sœurs hôtelières remuent ciel et terre, pour essayer d’appuyer leur demande d’asile.

Du 19 au 29 Octobre, nous avons la joie « d’apparitions » de soeur Marie Joseph d’Abu Gosh, visitant sa maman et sa famille. Elle nous partage ce qu’elle vit profondément au bout de 38 ans de présence en Israël.

texte  Mgr Decourtray à mettre en lien
Père Abbé

Le 23 Octobre, pour sa fête, Père Abbé nous propose un film : « la part des anges » qu’il avait vu au Congrès des abbés. Mais finalement, nos frères viennent le visionner avec nous dans notre salle de Communauté : les travaux à l’abbaye – et la pluie – rendent impraticables les abords do logis abbatial !

Sœur Jean Michel remarque un nid inhabituel dans les frênes proches de l’ancienne porterie ; renseignements pris, il s’agit d’un imposant nid de frelons asiatiques . Deux intervenants spécialisés viendront le neutraliser, et nous serons plusieurs à les regarder travailler … de derrière une fenêtre bien fermée !

Le 28, Sœur Hanna part en Pologne pour un temps indéterminé, auprès de sa maman qui doit subir une lourde opération.

sr-Marie-MadeleineLe grand évènement de ce trimestre, aux premières Vêpres de la Toussaint , c’est la vêture de Catherine, qui retrouve son nom d’oblate : soeur Marie Madeleine. Elle était très active à Cergy, et, outre sa famille, plusieurs paroissiens viennent l’entourer de leur prière : chant d’entrée et chant de sortie sont infiniment plus « enlevés » que d’ordinaire, et nous requinquent nous aussi, tant on sent de la foi active et indéniablement recueillie. vêture-2
Pendant que nous vivions le cérémonial de la vêture dans notre chapitre, tous étaient en prière dans l’église de l’abbaye, où nous les avons retrouvés pour Vêpres.

Mgr-Patenôtre
Mgr Patenôtre

Du 9 au 15 Novembre, nous sommes en retraite avec Mgr Patenôtre. Le thème en est :« Jésus Christ, visage de la miséricorde du Père », et nous apprécions beaucoup son expérience spirituelle et son humour. Il nous laisse un admirable texte de Mgr Decourtray. -> Lire le texte

 
Plusieurs de nos oblates arrivent pour aider au standard, au réfectoire … , ainsi que Christiane Kuratli, qui visite notre doyenne, Mère Marie Françoise, quotidiennement ; celle-ci demande le sacrement des malades.

Du 17 au 24 Novembre, sœur Marie Madeleine part pour l’abbaye de Belloc, retrouver d’autres novices, pour une session inter noviciat sur la Liturgie des Heures.

Et du 19 au 24, sœur Chantal se rend à l’abbaye de Jouques, retrouver sa nombreuse famille auprès de sa sœur, Mère Marie Placide, qui fête ses 25 ans de profession.

Chloé, une petite voisine de 3 mois, vient nous gratifier de ses sourires avec sa grand-mère ; cette visite nous touche énormément, car Chloé avait été confiée à notre prière pendant de longues semaines d’inquiétude et d’hospitalisation…Manifestement, tout est rentré dans l’ordre, et nous rendons grâces aussi pour la compétence des soignants …

Décembre est chargé à la ciergerie : TF1 , passée le 1° Décembre au monastère, diffuse son reportage sur notre atelier au journal de 13h, le 11. (->voir le reportage) Nous en admirons les prises de vue, et l’ensemble – 3 mn chrono – nous semble respectueux de notre vie de prière.
Dès l’après midi, le magasin ne désemplit pas ; téléphones, et mails de commandes affluent … Du coup, le soir même, toutes sont conviées pour une grande soirée bougies, très sympathique.
boules-de-houxDe même, les jours suivants, toutes les bonne volontés sont acceptées : on refait des boules de houx – modèle déposé !par centaines …. qui partent aussitôt. Les visiteurs veulent du « fait main » ; ils ont eu du fait main !!
Et les dimanches du vote pour les régionales, nos sœurs ciergières sont arrêtées au sortir de la mairie par des gens du village : « Ma sœur, je vous ai vue à la télé » !

cadeaux-Piéplu
Cadeaux des Piéplu

Nous ne retenons pas nos sourires à l’entrée au chœur : les Piéplu nous gâtent pour Noël

Des hôtes au profil très varié viennent célébrer Noël avec nous ; d’autres choisissent de vivre au monastère le changement d’année, que nous fêtons par une soirée de prière, nous amenant – avec nos hôtes – de la porterie à l’oratoire, en passant en procession par le cloître illuminé de bougies.

A l’Epiphanie, ce ne sont pas trois rois mages qui viennent nous visiter, mais  : ces grands prématurés, petits neveux de sœur Marie Bénédicte pour lesquels nous avions tant prié, et qui ont juste 3 ans maintenant.
Le soir, après le départ de nos hôtes, nous « fermons » notre hôtellerie pour un mois.

nos-triples

« Qu’il est bon, qu’il est doux, pour des frères, d’habiter tous ensemble ! »

Chronique de juillet à septembre 2015

 

Moutons qui pâturent au monastère sainte Françoise

JUILLET 2015

Le 3, sœur Anne Cécile part à Taizé pour une session des jeunes religieux et passe par notre monastère du Mesnil Saint Loup pour se joindre à Sœur Marie Raphaël et s’y rendre avec elle. Elles en reviendront ravies, chacune en son monastère.

60-ans-Sr-Marie-BenedicteLe 6, le noviciat, avec la complicité de la communauté, organise une séance récréative en l’honneur des soixante ans de Sœur Marie Bénédicte qui entre en ce jour dans la catégorie des « Mamies » (du moins c’est ce qu’elles disent avec grand sérieux). Nous rions beaucoup, ce qui fait grand bien à toutes.
Le 9, Père Michel Daubanes, vicaire général, célèbre notre eucharistie, et nous tient au courant de la vitalité de notre diocèse
Dès le vendredi 10, pour les premières Vêpres, puis tout le samedi, nous fêtons Saint Benoît solennellement, avec offices à l’abbaye en commun avec nos frères : c’est toujours une bien belle célébration.

Mère prieure, 25 ans de priorat
Mère prieure, 25 ans de priorat

Mère prieure, 25 ans de priorat

Le lundi 20, nous commémorons par une journée festive l’anniversaire de l’élection de notre Mère Prieure. Du sérieux : offices sur mesure dont l’eucharistie à l’abbaye comme un dimanche. Et de la détente : une réunion de communauté qui évoque sous forme humoristique les petites et grandes réformes depuis 25 ans.
Le 31, retour de sœur Hanna d’une retraite faite dans la communauté de Bose, en Italie au moment de la canicule. Elle en revient très heureuse et affermie.

 

 

AOÛT 2015

Le 6, nous célébrons avec joie comme chaque année cette fête qui nous est chère, tant pour elle-même que pour les nombreux anniversaires de l’histoire de nos deux communautés.
Le 8, notre oblate Agnès Cornuau nous partage une nouvelle partie de son pèlerinage vers Compostelle. C’est toujours très riche et donne lieu à bien des échanges.
Le samedi 15, pour l’Assomption de la Vierge Marie, solennité de fondation pour nous et fête patronale de l’abbaye du Bec Hellouin, nous entrons dans la fête par une vigile eucharistique à l’abbaye.
Le 19, fête de Saint Bernard Tolomei, fondateur au XIVe siècle de notre congrégation bénédictine du Mont Olivet.
Les 21 – 22, court passage de sœur Grégoire Marie, supérieure du petit monastère champenois du Mesnil Saint Loup : temps de retrouvailles bien rapides mais dont nous saisissons l’occasion avec bonheur

Fête de la saint Herlouin
Fête de la saint Herlouin
Fête de la saint Herlouin, encensement des fidèles
Encensement des fidèles

26 – Fête de Saint Herluin, chevalier du temps de Guillaume le Conquérant, fondateur en 1034 de l’abbaye du Bec qui porte son nom : « Hellouin ». Nous aimons cette fête, mémoire toute simple de cet homme simple qui fut le guide spirituel de trois futurs archevêques de Cantorbéry – Lanfranc, Anselme et Thibaut – et pierre fondamentale de notre histoire.

En allant chez l'archvêque O Canterbury
En allant chez l’Archvêque

Du 27 au 29, Père Abbé, Mère Prieure, sœur Chantal, sœur Marie Bénédicte et frère David Joseph, font une courte visite à Cantorbéry dans la ligne des engagements qui nous lient au chapitre. Ils sont logés près de la cathédrale, reçus pour un entretien par l’

L'archevèque Justin Welby et son épouse
L’archevèque Justin Welby et son épouse

archevêque Justin Welby, et rencontrent nos amis Canon Clare, Bishop Richard et Jennifer Llewellin qui séjournent régulièrement dans notre monastère. Cette chaleureuse amitié, fidèle et simple, nous est bien précieuse et c’est une joie pour nous d’y répondre.
Grâce à l’hospitalité de nos amis, sœur Marie Bénédicte prolonge son séjour jusqu’au 4 septembre ; elle peut ainsi partager Matins et Evensong à la cathédrale et également visiter nos sœurs de West Malling et de Minster .

SEPTEMBRE 2015

Dès le 1er septembre, nous voyons partir sœur Anne Cécile qui prend l’avion le lendemain pour Montréal où elle va suivre un parcours de formation de l’ « IFHIM » en sciences humaines. Elle nous reviendra en juin prochain.

Les délégués de la CIB au monastère sainte Françoise Romaine
Les délégués de la CIB au monastère sainte Françoise Romaine
Les délégués de la CIB à l'oratoire du monastère sainte Françoise Romaine
Les délégués de la CIB à l’oratoire

Les 11 – 12 , nous recevons les déléguées de la CIB (Communio Internationalis Benedictarum), soit un peu plus de vingt abbesses arrivées du monde entier et une dizaine d’autres de la région ou de communautés plus proches, en France ou en Belgique, venues à leur rencontre .

Monseigneur Lalanne, représentant la Conférence des Evêques de France leur a fait une conférence sur l’actualité de l’Eglise en France que certaines d’entre nous ont pu suivre aussi et qui était très intéressante. Elles pourront visiter aussi le monastère, l’atelier de ciergerie et, le lendemain matin, avant la messe, l’abbaye. Elles repartent après le déjeuner pour poursuivre leur circuit de rencontre de nombreux monastères français.

les 50 ans de Sœur Hanna
les 50 ans de Sœur Hanna

Le 18, c’est au tour de soeur Hanna de franchir le demi siècle, avec évidemment un excellent gâteau maison, et quelques sketches appréciés de toutes.

Mère prieure et Mère Marie-Baptiste d'Abu-Gosh
Mère prieure et Mère Marie-Baptiste d’Abu-Gosh

Les 19-20, plusieurs de nos oblates sont au monastère pour un temps de retraite, avec le père de Bruchard – lui même oblat d’Abu Gosh – qui les entretient du Kadish au Notre Père.
Du 20 au 22, Jean Michel Dieuaide revient nous faire travailler le chant, et nous encourage agréablement, car il est très heureux du résultat du « recto tono » à Laudes, que nous venons d’adopter pour la première partie de l’office.
Au niveau du diocèse, un cycle de formation permanente recommence pour les laïcs : « l’école des ministères », hébergée chez nous. Elle s’ouvre avec le film de Thierry Bizot : « Qui a envie d’être aimé ?» à partir duquel démarre un échange entre les participants qui ne se connaissent pas encore.
Pour la communauté, ce sont et les cueillettes de pommes, abondantes cette année, et les « maxi » : soirées d’épluchages, qui commencent… . Les soirées d’emballage pour la ciergerie ne devraient pas tarder non plus, car les commandes ne manquent pas en cette période !

Le 27, nous avons la joie d’accueillir mère Marie Bernadette, de Cotignac, que nous amène soeur Maylis de Faremoutiers.

Le mois se termine par la St Michel que nous célébrons bien sûr à l’abbaye, avec nos frères, car cette fête est l’anniversaire de la reprise de la vie monastique au Bec en 1948.

Chronique d’Avril à Juin 2015

Avec nos nouvelles chapes de prière !
Avec nos nouvelles chapes de prière !

Le mois d’Avril commence presque avec la fête de Pâques qui nous amène le soleil et le printemps. Notre vallée se pare de fleurs, les oiseaux chantent et cela réjouit nos cœurs et nos yeux. La liturgie des jours saints est très belle « comme toujours ». Une nouveauté cette année : Père Abbé a lavé les pieds de douze personnes, dont trois sœurs et deux hôtes femmes. Nous avions un baptême pendant la vigile pascale, ce qui actualise bien le sens profond de cette célébration.

Virginie-et-Sauterelle-à-pied-d'oeuvreA la mi-avril, deux amies de la communauté – Virginie et Sauterelle – viennent travailler à la modification de nos grands voiles pour les transformer en chapes qui seront notre nouvel habit de prière. Elles travaillent d’arrache-pied pendant 48 h et ainsi les deux tiers de la communauté peuvent les revêtir pour le troisième dimanche de Pâques. Nous sommes heureuses de cette simplification et très reconnaissantes de leur compétence et de leur disponibilité !

Motoko-(2)Dimanche 12 avril, nous recevons à déjeuner Motoko, oblate japonaise venue passer l’octave pascale à l’abbaye. Elle a revêtu un de ses beaux kimonos qu’elle confectionne, comme elle fait pour les dimanches et fêtes quand elle vient au Bec. Elle va bien, et nous offre quelques biscuits japonais.

Dimanche 19 avril, frère Antoine – plans à l’appui – vient nous présenter tous les projets de travaux de l’abbaye. Ceux ci vont durer plusieurs années et permettront à nos frères et à leurs hôtes de retrouver une partie du parc de l’abbaye pour plus de silence et de recueillement.

Dimanche 25 avril, Mademoiselle Fernande Savoye, amie de nos communautés depuis de longues années, fêtes ses 100 ans à l’Abbaye. Nous sommes conviées à l’apéritif, occasion de mieux connaître la vie de cette « personnalité locale ». Sœur Jeanne Marie – qui la connait depuis longtemps – reste déjeuner avec ses invités. Devant l’abondance des fleurs reçues, Melle Savoye nous partagera plusieurs de ses magnifiques bouquets qui orneront bellement notre oratoire et notre réfectoire !

Du 1er au 3 mai, sœur Anne Cécile va à la rencontre « Brother and sister act II – missionnaires de la joie » à Antony, organisée par la C.O.R.R.E.F pour les jeunes religieux de moins de 45 ans.
650 religieux qui vivent en France, mais sont originaires du monde entier, se retrouvent ainsi pour prier ensemble, échanger, écouter des enseignements, assister à une comédie musicale… Elle ira aussi le 9 mai à l’Abbaye de Valmont pour la récollection organisée pour les jeunes consacrés de Haute Normandie, sur la joie chez St Benoit Joseph Labre et St Benoit. Ces moments simples de partage tissent des liens de fraternité.

Le dimanche 10 mai, père abbé Charles, d’Abu Gosh, vient pour la journée à l’abbaye. A la fin de la messe, il nous prévient du prochain départ de Frère Louis Marie pour la communauté de Ste Marie-la-Neuve à Rome, lieu d’oblation et de sépulture de Ste Françoise Romaine. A la demande de père abbé général, il sera le nouveau procureur de la congrégation olivétaine.

Lundi 11 mai, notre cloche est automatisée depuis ce jour : Sœur Jean Michel est mise à la retraite après 47 ans de bons et loyaux services d’une ponctualité remarquable. Le rythme est parfois très rapide mais nous nous y faisons !

Canon-ClareEn mai, Canon Clare, du Chapitre de la cathédrale de Cantorbéry vient passer quelques jours au monastère. Elle partage avec simplicité notre vie et même notre « corvée de pommes de terre ». Nous la recevons en réunion de communauté, elle nous partage, entre autres, sa joie de la prochaine ordination de la première femme évêque de l’Eglise anglicane en Angleterre.

Le jour de l’Ascension, soeur Anne Claire, soeur Marie Anne et soeur Sarah vont au pèlerinage dans l’Est de notre diocèse sur les pas du père Laval – médecin devenu prêtre et missionnaire à l’Ile Maurice. Cette journée est organisée pour célébrer et faire connaitre la vie consacrée dans notre diocèse.

Le mardi 19 mai, une importante délégation de sœurs va en pèlerinage à Cormeilles en Parisis pour célébrer la St Nicolas d’été et le 90ème anniversaire de l’oblation des quatre premières sœurs de la communauté, dans la chapelle de notre premier monastère. C’est maintenant une chapelle orthodoxe. Frère Raphael d’Abu Gosh et Sr Marie Raphaël du Mesnil peuvent se joindre à nous pour cette occasion. Monseigneur Job Getcha préside la divine liturgie, accompagné par une partie du chœur de la rue Daru : célébration pleine de solennité suivie d’une prière au cimetière pour les défunts, puis du repas pascal traditionnel russe. Ensuite, les pèlerins rejoignent la communauté des diaconesses de Reuilly, à Versailles, pour les vêpres… un peu retardées pour l’occasion. Joie des retrouvailles ou de la découverte de cette communauté sœur.

Dimanche 24 mai le soir de la Pentecôte nous recevons Frère Raphaël d’Abu Gosh en séjour chez nos frères. Il nous partage avec sa simplicité et son enthousiasme coutumiers des nouvelles de sa communauté et de sa famille.

Vendredi 29 mai Jean Michel Dieuaide vient faire le bilan du « recto tono » avec nous. Nous avons en effet essayé de chanter ainsi les psaumes de matines que nous lisions jusqu’ici en première partie des laudes. Il est heureux du résultat et nous encourage à continuer sur cette voie. Il donne des conseils aux citharistes pour que nous tenions bien la note : c’est un vrai exercice d’écoute mutuelle !

Dimanche 31 mai en la fête de la sainte Trinité, notre Mère Marie Françoise célèbre ses 75 ans de profession à la maison de retraite d’Harcourt, où elle vit depuis plusieurs années. Trois sœurs vont vivre l’eucharistie avec elle et les résidents, et trois autres sœurs vont partager le repas avec elle. Belle journée d’action de grâce et de paix. Mère Marie Françoise nous émerveille par sa foi vive et sa présence à chacun.

soeur-Claire-de-Martigné-Briand--(6)Du 1er au 10 juin, nous avons la visite de sœur Claire du monastère de Martigné Briand pour un temps de « vacances ». Elle peut vivre une journée de formation à la permaculture à la ferme biologique du Bec, ce qui l’intéresse particulièrement car elle est responsable du verger et du potager dans son monastère. Sœur Claire étant violoniste, elle travaille avec sœur Hanna à l’orgue et nous pouvons profiter de leur don musical à plusieurs offices. Nous la rencontrons à la réunion de communauté dimanche soir.

frère-Robert-JubiléLe 7 juin en la fête du St Sacrement, frère Robert célèbre ses 50 ans de profession. Nous le recevons en réunion de communauté le dimanche 21. Il nous parle avec joie et simplicité de ses débuts de vie monastique.

Jeudi 11 juin, les consacrés du diocèse se retrouvent autour de notre évêque pour une journée de détente à Canappeville. C’est l’occasion de dire au revoir aux sœurs des campagnes qui quittent le diocèse et de découvrir le ministère des frères des campagnes sur le plateau du Neubourg. Nos sœurs et frère David Joseph reviennent heureux et pleins de couleurs de cette journée de rencontres et de partages !

Samedi 20 juin notre ami le pasteur Yves Noyer, revient pour une journée sur : « les principes réformateurs à la lumière de l’expérience œcuménique et de la communion d’Eglises protestantes en Europe. » C’est-à-dire comment les grands principes de la réforme : le Christ, l’Evangile et la foi, sont mis en œuvre aujourd’hui après un siècle d’œcuménisme et de chemin de communion au sein même du protestantisme.

Mercredi 24 juin en la fête de St Jean Baptiste, nous honorons plus particulièrement nos deux amies canadiennes, Hélène et Colette venues passer un mois chez nous. C’est en effet la fête patronale du Québec : elles font les offrandes à l’abbaye et nous préparent un déjeuner québécois avec un excellent dessert … au sirop d’érable forcément !

Lundi 29 juin, nous recevons le père Berjonneau. Il nous parle de ses différences responsabilités, notamment du dialogue islamo-chrétien à la suite des évènements de janvier dernier. A Evreux s’est créée une association qui a comme sigle « REVE » : Rien ne nous Empêchera de Vivre Ensemble. Pour en savoir plus, nous vous renvoyons à l’article d’un prêtre de notre diocèse : http://chautard.info/2015/06creation-d-une-association-de-dialogue-interreligieux-a-evreux.html

diplôme-artisan-à-mère-prieure-Sr-Marie-Bénédicte-et-Catherine(9)Mardi 30 juin, mère prieure prend sa retraite comme « artisan » de notre ciergerie ; sœur Marie Bénédicte en reçoit la responsabilité. Pour marquer cet événement, l’atelier de la ciergerie remet à mère prieure un diplôme du « meilleur artisan monastique de France » pour « ses travaux portant sur la bougie, expression de la joie et de la fête au service de la vie fraternelle. » Ce fut un bon moment fraternel qui nous a fait bien rire.

Chronique de Janvier à Mars 2015

Mésange
Mésange dans un cerisier, le printemps est arrivé !

● Nous finissons l’année par une veillée d’action de grâces informelle préparée par l’une d’entre nous, en compagnie de nos hôtes et de quelques voisins. Nous remercions le Seigneur pour l’année qui s’achève, nous demandons pardon pour les manques et nous demandons à Dieu de nous fortifier pour cette nouvelle année qui s’ouvre devant nous. Une de nos hôtes qui fait partie du service de l’aumônerie d’un centre de détention, nous confie une enveloppe remplie d’intentions de prière rédigées par des femmes lors d’une célébration avant Noël. Nous avons à cœur de présenter au Seigneur toutes ces prières.

Jour de l'épiphanie

Bouquet pour l'épiphanie
Bouquet pour l’épiphanie

● Pour l’Epiphanie, Mère Prieure nous propose de préparer chacune un petit cadeau et de le déposer dans une grande corbeille mise à notre disposition salle de communauté. Le noviciat est désigné d’office pour animer cette soirée communautaire. Au préalable, elles ont demandé à chacune l’événement qui l’avait réjouie dans l’année écoulée. A l’aide de photos indices, nous devions deviner l’événement en question et nous avons bien ri ! Sœur Marie-Patrick vient partager cette soirée avec nous pour couper sa convalescence.

Soeur Marie-Joseph d'Abu Gosh
Soeur Marie-Joseph d’Abu Gosh

Sœur Marie Joseph d’Abu Gosh nous visite et nous donne des nouvelles de nos sœurs et particulièrement de Sr Marie Véronique dont la santé nous a inquiétées ces derniers temps.

● 15 janvier fête de Mère Prieure – Le thème retenu cette année : « nos racines ». En effet, nous sommes dans l’année de célébration des 90 ans de notre fondation. C’est pour nous l’occasion de faire mémoire de nos racines, de nos premières sœurs. Pour cela, celles d’entre nous qui le voulaient, avaient en charge de présenter une sœur ancienne de son choix. Sœur Joseph-Marie, notre archiviste, a remis à chacune une enveloppe d’archives contenant des documents sur la sœur. Sur une feuille ou deux, quelques photos, des dates, des extraits de petits billets ou de lettres étaient sélectionnés et mis en page et chacune avait la mission de présenter sur grand écran ce qu’elle avait retenu de la sœur. Ce fut l’occasion de découvertes et de richesses qui ont alimenté un très bon moment communautaire autour de Mère Prieure. Celle-ci a reçu en cadeau un album rassemblant tous ces trésors. Une deuxième étape est prévue pour le mois de juillet prochain où Mère Prieure fêtera ses 25 ans d’élection. A suivre…

Brebis et son agneau● Dans notre vallée, il y a de la vie et du mouvement. En effet notre herbage est devenu un lieu de maternité en chaîne, les brebis les unes après les autres mettent bas. Les décibels de bêlement augmentent de jour en jour, signe de nouvelles naissances. C’est pour nous un divertissement agréable qui réjouit nos yeux et nos cœurs.

● Fin janvier, Jean Michel Dieuaide revient nous aider à perfectionner notre chant. Il nous permet de dépoussiérer certaines pièces de notre liturgie trop connues et usées par le temps. Merci Jean Michel de nous donner de redécouvrir la beauté de notre répertoire.

Pere Dubost

● Le 1er février, Père Philippe Dubost, curé de la cathédrale et nouveau délégué à la vie consacrée, vient nous visiter. Il nous encourage dans notre service de prière et d’accueil. Il nous parle avec enthousiasme du pèlerinage diocésain à l’île Maurice sur les pas du Bienheureux Père Laval.

 

● Pour l’année de la vie consacrée, Père Abbé invite les sœurs de notre secteur à partager notre Eucharistie de dimanche, veille de la fête de la Présentation. Elles seront accueillies dans notre chœur. Le mauvais temps ne nous permet pas de poursuivre la journée au monastère, comme cela était prévu. Nous attendons la prochaine occasion fixée au mois de juin.

Mère Marie-Baptiste

● A l’ occasion de l’Assemblée Générale des Amis d’Abu-Gosh, Mère Marie-Baptiste nous fait la joie de sa visite pour quelques jours avant de regagner sa communauté. Nous pouvons bien profiter de son passage et partager les nouvelles qui touchent nos communautés.

● Pour la fête de Sainte Scholastique, comme de coutume, nous accueillons nos frères pour les vêpres et un repas festif salle de communauté. Sœur Marie Patrick nous fait la joie d’une apparition après deux rendez-vous médicaux. Elle nous reviendra pour de bon, le mardi suivant, veille des Cendres.

Soeur Wandrille
Soeur Wandrille

● Le 15 février, sœur Wandrille, aumônier de la prison de Rouen, nous parle avec gravité des personnes détenues, de leurs conditions de vie et de leurs difficultés de réinsertion : de quoi nourrir notre prière.

● Depuis notre retraite avec le père Maurice Joyeux, s.j., nous nous réunissons une fois par mois pour un partage autour de la Parole de Dieu – dialogue contemplatif. Nous ouvrons le carême en méditant ensemble sur l’Evangile du mercredi des Cendres (Matthieu 6, 1-18).

Chantal, Francis et la communauté

● Le 1er mars, munies de mouchoirs, les cœurs chargés d’émotion et de souvenirs, nous accueillons Chantal et son mari Francis. Chantal prend sa retraite après avoir travaillé trente ans parmi nous. Nous regretterons sa disponibilité et sa bonne humeur indéfectibles.

Soeur Anne Missofe et Mere Prieure
Soeur Anne Missofe et Mère Prieure

● Les 7 et 8 mars, la retraite de nos sœurs oblates est prêchée par sœur Anne Missoffe, sœur de Nazareth, bien connue de notre monastère. Nous avons la joie d’une bonne rencontre fraternelle avec elle en communauté pour faire mémoire ensemble de ce lien d’amitié fidèle depuis de longues années. Elle nous présente sa nouvelle mission au centre d’accueil de Penboch, non loin de Vannes, en Bretagne : http://www.penboch.fr/

● Les 13 et 14 mars, à la demande du Pape François, nous nous associons aux « 24 heures pour Dieu ». Après les vêpres, le Saint-Sacrement est exposé jusqu’au lendemain 18h00. Nous proposons à nos hôtes de veiller avec nous dans la prière. Toute la nuit, nous nous relayons. Beau signe de communion avec toute l’Eglise !

Le dernier scrutin des catéchumènes de Rouen

● Ce même samedi, nous accueillons à l’oratoire un petit groupe de catéchumènes de Rouen qui viennent vivre au milieu de nous leur dernier scrutin. C’est pour nous une grâce de vivre cette étape avec eux.

Le dernier scrutin des catéchumènes de Rouen

Communaute franciscaine de soeur Suzanne

Soeur Suzanne
Soeur Suzanne

La communauté de sœur Suzanne, franciscaine, vient passer quelques jours au milieu de nous. Nous en profitons pour faire plus ample connaissance. Elles nous présentent leur communauté et leurs activités dans leurs lieux de vie. Sœur Suzanne témoigne de son aide auprès des personnes atteintes de la maladie de Parkinson et de leurs proches. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à suivre les liens suivants : http://assopark.fr/ et https://www.youtube.com/watch?v=Y2AtWAOG3EE

Nous laissons la parole à Soeur Suzanne : « Assopark, est née en mai 2006  lire la suite

Tabernacle
Tabernacle

● Cette année, pour la messe des Rameaux, une pluie battante nous a empêchés de faire la procession comme d’habitude en partant de l’église paroissiale. Malgré cela, la liturgie se déroule dignement, la messe commençant à l’entrée de l’église abbatiale et la suite dans le chœur. Nous entrons ainsi dans la célébration de la Semaine Sainte.

Chronique octobre à décembre 2014

Concert de violon et orgue , Natacha Triadou

5-octobre-concert-Natacha-Triadou-(1)Le lendemain de la saint François d’Assise, notre amie violoniste Natacha Triadou vientdonner un sublime concert spirituel à l’abbaye. Sœur Hanna l’accompagne à l’orgue. Sœur Antoinette et sœur Anne-Claire lisent des textes de saint François entre les pièces. Moment de grâce partagé avec deux cents personnes venues pour l’occasion.

Thelma Daoud
Thelma Daoud

Le même jour, après les vêpres, Thelma Daoud, amie libanaise de longue date, nous fait la joie d’un passage rapide, avec son mari et des amis installés en France. Ils nous partagent leur inquiétude pour leur pays, dépassé par l’afflux de réfugiés, et nous apprennent que leurs enfants ont choisi de quitter le Liban

Les 19 et 20 octobre, sœur Joseph-Marie et sœur Marie de Magdala se rendent aux Bernardins, pour un colloque « La Promesse de génération en génération » sur  Jean-Marie Lustiger. De fait, son livre – La Promesse – reprend une retraite prêchée dans nos murs par le père Lustiger en janvier 1979.

Le 23 octobre – Grande journée au Mesnil-Saint-Loup, pour les 150 ans du monastère Notre-Dame de la-Sainte-Espérance : une bonne moitié de la Communauté fait la route dans la journée – 600 km aller-retour tout de même ! – et retrouve nos frères et sœurs du Mesnil. Plusieurs frères et sœurs d’Abu-Gosh, Rostrevor, de Maylis, de Moustier-en-Fagne, de Faremoutiers nous rejoignent sous la présidence de notre Père Abbé Général : superbe journée de communion et d’action de grâces. Nulle ne pense à sa fatigue !

La veille, nos frères ont bien chanté Vêpres avec nous au Monastère comme de coutume ; mais exceptionnellement pour une fête de la Ste Espérance, fête de notre Père Abbé, ils ne sont pas restés dîner, étant donné l’heure matinale du départ !

Le 25 octobre, les « jeunes consacrés » des trois diocèses de Haute Normandie se réunissent pour une journée de recollection chez les sœurs salésiennes à Bernay. Le thème retenu cette fois est l’Eucharistie, présentée à deux voix d’après saint François de Sales et sainte Françoise Romaine. Sœur Anne Cécile est des leurs.

Sr Irène-Marie part pour Thibermont, chez les sœurs augustines. Un problème de santé l’y retient plus longtemps que prévu.

Soeur Marie-Madeleine et soeur Marie-Bénédicte
Soeur Marie-Madeleine D’Abu Gosh et soeur Marie-Bénédicte

Nous avons la joie d’accueillir sœur Marie Madeleine d’Abu Gosh pour un court séjour parmi nous, à l’occasion d’une session de grégorien à l’abbaye de Solesmes, où elle se rend avec sœur Marie-Bénédicte, du 13 au 18 novembre.

Pendant ce temps, comme chaque année maintenant, nous recevons deux grands groupes d’étudiantes japonaises – qui viennent découvrir et la France, et le Bec Hellouin ! – car elles sont amenées par une amie de nos deux communautés, qui leur enseigne la musique. Leur visite se termine toujours à l’oratoire, par une magnifique interprétation d’un chant à la Vierge.

Le 30 novembre, le 1er dimanche de l’Avent, c’est l’ouverture de l’année de la vie consacrée à la cathédrale d’Evreux : Mère Prieure participe à la célébration avec sœur Anne Véronique.

Par sœur Emmanuel, nous faisons connaissance d’Isabella Montersino. Elle vient nous présenter sa mission au sein de l’ « Evangile au Quotidien ». Ce site a été fondé par des laïcs pour diffuser quotidiennement par internet les textes de la liturgie du jour. Il est déjà disponible dans une vingtaine de langues et les traductions en russe et en chinois sont en projet ! C’est une belle œuvre de nouvelle évangélisation. >>http://levangileauquotidien.org/M/FR/

Sœur Emmanuel nous quitte le lendemain, pour aller soutenir sa thèse de doctorat à Strasbourg, sur Julienne de Norwich, qu’elle nous avait fait découvrir pendant deux jours de session passionnante.

Jubile-soeur-Sarah-2
Jubilé de Soeur Sarah

Le 1er Dimanche de l’Avent , une soirée festive nous réunit autour de sœur Sarah, à l’occasion de ses 25 ans de profession.

Le travail ne manque pas à la ciergerie, et deux soirées sont consacrées, salle de communauté, à emballer et mettre en paquets les commandes qui se succèdent : « il ne manque que le tapis roulant ! » s’exclame une sœur, subjuguée devant l’efficacité de l’organisation.

Nous nous sommes inquiétées pour sœur Marie-Patrick qui a subi une intervention délicate. Heureusement, tout s’est bien passé. En ce moment, elle est en convalescence hors du monastère, dans une maison tenue par des religieuses. Lieu favorisant par son calme un repos réparateur où ses forces se refont. Mais elle doit exercer sa patience.

De retour du rassemblement de la C.O.R.R.E.F. à Lourdes début novembre, Père Abbé vient nous faire une conférence très stimulante sur l’Espérance, vertu de foi, bien éloignée d’un vague espoir !

Nos amies Gisèle et Claire continuent leur aide à la couture… et ENFIN… nous sommes sans guimpe ! Mais, pour le moment, nous remettons la guimpe pour les offices à l’abbaye, puisque notre habit de chœur – notre ‘grand voile’ – n’a pas encore trouvé de remplaçant…

Moscou moscou-2Du 2 au 5 décembre, Mère Prieure a permis à sœur Hanna d’accepter une invitation faite par la fondation Boni arte à Moscou : autour d’un concert sur la mystique du grégorien donné à l’orgue de la cathédrale catholique et confié traditionnellement aux bénédictins. Elle a la grâce de rencontrer l’Eglise en Russie – un nouveau lien tissé par la communauté et qui nous vaudra une visite de Svetlana Panich, théologienne, bibliste orthodoxe, traductrice de La Promesse du cardinal Lustiger en Russe.

Sœur Pierrette, prieure de Grandchamp, avait dû annuler sa venue à la suite d’une grève de trains, mais sœur Anne Cécile y part douze jours en Décembre, tout à la fois se reposer et découvrir cette communauté qui nous est proche depuis sa fondation. Nous assurons la cuisine pendant ce temps.

Grand Champ, lac de Neufchatel
Grand Champ, lac de Neufchatel

Nous regardons un film bien intéressant que les sœurs de Nazareth nous ont prêté: Le fils de l’Autre sur le conflit israélo palestinien. Celui intitulé l’Apôtre nous sera donné à Noël … et attend encore ses spectatrices !

sapinLa période de Noël arrive – avec les antiennes « O » que nous affectionnons. Régis, notre nouveau salarié, nous apporte une superbe tête de sapin, qui trônera salle Herluin ; les novices le décorent magnifiquement. Et oui, joie : elles sont deux, car Catherine, une de nos oblates, vient de rejoindre sœur Elie, en entrant au postulat pour les premières vêpres du 8 décembre ! Mère prieure dispose les cadeaux reçus par la communauté au pied du sapin, et le jour de Noël, après le déjeuner, nous aimons ouvrir les cadeaux ensemble, et échanger sur les donateurs : c’est un moment très convivial, rempli d’action de grâces pour toutes les bontés qui nous sont faites, et qui sont tellement stimulantes : « on » compte sur le sérieux de notre vie de prière !

entrée-postulat-Catherine-André-(2)
Entrée au postulat de Catherine André

 

entrée-postulat-Catherine-André-(3)

Quant à nous, le cadeau que nous offrons assez largement est la traduction de la Règle de Saint Benoît faite par Mère Marie-Pascal. Nous venons, en effet, de la faire rééditer aux Editions Parole et Silence.

crècheDes crèches apparaissent à tous les étages : des santons de Provence salle de communauté, une crèche créole, une crèche du Rwanda et une de Palestine, une de « la ronde des Couleurs » et une en cire, de notre atelier…. Chacune a son histoire, et cette créativité en tous les lieux possibles – sauf à l’oratoire, où Marie reste seule avec son Fils – nous ramène à adorer Celui qui s’est fait l’un de nous pour nous conduire à Lui.